Le Yoga postnatal

On appelle « Post-Partum » la période qui suit l’accouchement. Elle est trop souvent considérée comme une « suite logique et banale » alors qu’elle est pourtant une période complexe qu’il est important de ne pas négliger. Quand le bébé vient au monde, tous les regards et les attentions qui étaient portés sur la future maman durant la grossesse, sont alors portés sur lui. Or, c’est aussi le moment où le besoin d’attention et de repos est important. C’est le moment de se remettre de son accouchement, de se réapproprier son corps, de soulager les éventuelles douleurs liées aux suites de couches.

Même si elle peut laisser place à beaucoup de bonheur, cette période peut entraîner des confusions, des moments de doutes voir de grandes difficultés. C’est souvent un moment de grande fragilité. C’est une période intense pour le corps et l’esprit : un nouveau rythme à trouver, de nouveaux repères, un nouvel équilibre dans son corps, dans sa tête et sans sa vie. Dans notre société actuelle, il est souvent demandé à la femme d’être active très rapidement alors que durant la période directe qui suit l’accouchement et pendant 40 jours environ, le corps, complètement ouvert, se referme progressivement. C’est un moment puissant où le corps se « répare » tout seul. C’est pourquoi il est important d’écouter et de respecter cette période en ne pratiquant aucune activité, en restant le plus possible assise ou allongée afin de laisser au corps l’énergie de se régénérer de lui-même (si l’on en ressent le besoin bien entendu). 

Après ces 40 jours, la jeune maman ressent généralement le besoin de reprendre doucement contact avec l’extérieur. Cependant, elle peut continuer de se sentir fragile émotionnellement, fatiguée physiquement, elle pourrait avoir besoin d’être entourée, écoutée (fatigue, doutes, questionnements, etc.) et surtout ne pas se sentir seule chez elle avec son bébé. C’est une période où le yoga peut être un grand soutien pour le corps et pour l’esprit en venant réunifier les deux. Il peut commencer à être pratiqué en douceur, avant ou en parallèle de la rééducation périnéale. Il permet de reprendre contact avec son corps, de se détendre, de soulager les éventuelles douleurs ligamentaires ou autres. Le yoga et notamment la respiration, aident l’utérus à reprendre sa place dans le corps. Il permet aussi de s’assouplir, s’étirer et se tonifier doucement. 

C’est un moment pour soi, sans pour autant laisser son bébé trop tôt si la jeune maman ne s’en sent pas prête et sans avoir peur de « déranger » non plus en venant avec lui. C’est un espace où il est totalement bienvenu. C’est aussi un moment avec d’autres jeunes mamans pour échanger éventuellement sur les préoccupations de cette période particulière.

Un groupe restreint permet une intimité et éventuellement un travail individuel, adapté à chacune en fonction de ses besoins, tout en permettant de le partager avec d’autres et de bénéficier des énergies d’un groupe.

Contenu : respirations, travail hyppopressif pour aider l’utérus à reprendre sa place et tonifier en douceur les abdominaux profonds tout en préservant le périnée, bonification en douceur de certaines zones du corps, relaxation, étirements doux, assouplissement.

Un focus sera accordé à la zone des abdominaux, des lombaires, du sacrum et du périnée. Aucune attention ne sera portée sur le besoin de perdre du poids ou sur une quelconque injonction à « retrouver son corps d’avant ».

Un temps d’échanges est prévu durant le cours pour échanger sur les ressentis de chacune en tant que jeune maman. Cet atelier sera un moment pour soi, et un temps harmonieux avec son bébé, en dehors de sa maison et de son quotidien ainsi qu’un moment d’échange et de partage avec d’autres jeunes mamans.